L’usure de l’éponge

« Pourrais-tu s’il te plait retrouver ta bonne humeur perdue, que je puisse cesser de nettoyer les recoins du système de refroidissement à la cave ? Signé : ton sombre extra. »

 

Nettoyer peut être élevé au rang d’art. Comme dans Léon, de Luc Besson, ou, d’une manière beaucoup moins agressive, dans le domaine de la restauration. Cela dépend, évidemment, du lieu : le fast-food et le cinq étoiles ne rivalisent pas, le bar de quartier non plus. C’est dans les restaurants, les brasseries traditionnelles et les cafés à l’ancienne que le nettoyage acquiert ses véritables lettres de noblesse. Dans ces endroits typiques de la restauration « à la française », astiquer sera toujours vu d’un bon œil, serait-ce l’intérieur du pot où s’entassent les sachets de thé. Si vous débutez dans la profession, n’hésitez surtout pas : au premier temps mort, empoignez une éponge et frottez quelque chose, n’importe quoi. Vous serez, à moins d’être excessivement malhabile, embauché à coup sur. Car la propreté est la première des valeurs du serveur, du barman, du chef. Celui qui officie comme un goret sera toujours perçu comme un amateur, un temps partiel de vacances, ou un barman de pub. Celui qui, à l’inverse, veille à ce que tout brille, tout le temps, pourra gravir les échelons des maisons ancestrales.

Car quitte à perdre un temps précieux, il faut toujours veiller à ne pas déborder, ne pas laisser traîner, organiser, ranger, essuyer : car nous travaillons à votre vue, et qu’ainsi nous façonnons notre image. Mais plus encore : l’établissement doit être propre pour vous accueillir, ou tout du moins vous donnez l’impression de l’être. Seulement, voilà où le bât blesse : inviter ne serait-ce que 80 personnes par jour chez vous, servez leur à manger et à boire, et ce, disons, six jours sur sept. Ce faisant, tentez de conserver les lieux de réjouissance ainsi que la cuisine, le bar et les toilettes, propres : les douze travaux d’hercule vous sembleront un défi enfantin.

«les pubs, vu ce que les clients y font, ne peuvent prétendre à la propreté des brasseries»

     Ceci, sans compter que les régies sanitaires veillent au grain, et le moindre bout de jambon ou de menthe oublié derrière un frigo peut vite s’avérer fatal. Une telle tâche, et une telle pression, explique en grande partie, et par exemple, pourquoi le barman ne fait plus de cappuccinos après 22h. Ça, et sa mauvaise humeur latente.

Après des années à m’improviser plongeur, commis, serveur, runner et barman dans des restaurants, à nettoyer sans relâche frigos, caves, pompes, étagères et autres, me voici échoué dans un pub. Les pubs, c’est sale, ça colle et ça crisse, par nature. C’est comme ça qu’on les aime, avec leurs odeurs d’alcools frelatés et l’atmosphère des nuits chahutées qui vous saute au visage et vous prend les narines. Puis les pubs, vu ce que les clients y font, ne peuvent prétendre à la propreté des brasseries. Surtout, les règles en vigueur y sont tacitement plus lâches, comme la discipline, bien obligé.

Alors patron, maintenant que je bosse en pub, j’aimerai que tu retrouves ta bonne humeur. Car depuis trois semaines que tu râles auprès de mon manager, je nettoie la cave, les fûts, les caisses à bouteilles vides, les extincteurs, le circuit de refroidissement. Et j’en ai marre. Et puis surtout, ici, ça change pas grand-chose pour mon manager, ni pour la fréquentation des lieux… Merci patron !

Publicités

3 réflexions sur “L’usure de l’éponge

  1. Moi, j’ai toujours une éponge sur moi dans les soirées mondaines. Au cas où je ne serais plus comment faire semblant de briller au regard des autres. Déformation professionnelle. Léa, ancienne collègue, adepte des caîpirinha mangue de fin de brunch.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s