Élégance, nom féminin

Depuis que j'ai échangé ma machine à café pour des mètres de shooters, que je suis passé du bar d'un restaurant à un bar tout court, mes relations avec la gente féminine ont...évolué. Elles sont passées, sans réellement crier gare, de l’œillade discrète au regard effronté, du tressaillement involontaire au clin d’œil appuyé, du sourire … Lire la suite de Élégance, nom féminin

Publicités

Juste le Barman

C'est un regard qui traîne, qui s'attarde. Il ne batifole pas, trop sérieux. Il est juste là, en face du mien. Il ne cille pas. Plutôt un rien appuyé. C'est un messager téméraire, qui ne partira pas sans avoir délivré son propos. Il attend que le mien, de regard, le croise, le salue. Puis, quelques … Lire la suite de Juste le Barman

Late Coffee

«Je suis navré Madame, le barman vient de nettoyer la machine à cafés, alors le cappuccino, ca ne va pas être possible….» Il est 22h30, un lundi soir d'automne où la nuit précoce nous enveloppe d'impressions d'hiver. En terrasse, à l'abri de ces chauffe-fumeurs qui tuent la planète, la sempiternelle rengaine du serveur résonne entre … Lire la suite de Late Coffee

L’usure de l’éponge

« Pourrais-tu s'il te plait retrouver ta bonne humeur perdue, que je puisse cesser de nettoyer les recoins du système de refroidissement à la cave ? Signé : ton sombre extra. »   Nettoyer peut être élevé au rang d'art. Comme dans Léon, de Luc Besson, ou, d'une manière beaucoup moins agressive, dans le domaine de la restauration. Cela … Lire la suite de L’usure de l’éponge

Le tintamarre de nos mémoires

Sans m'en rendre compte, engoncé entre ces doutes qui forgent une humilité factice, et marchent aux côtés de la jeunesse, j'avais grandi. Depuis mon premier jour au Cardinal, en passant par l'adolescence du Cerisier, j’épanouissais ma jeunesse au Diner. Naviguant à vue vers l'âge adulte, mais empli de cette fougue qui, à grands coups de … Lire la suite de Le tintamarre de nos mémoires